Le Conseil diocésain de discernement

Le Conseil diocésain de discernement a pour mission de suivre les dossiers des candidats, depuis l’interpellation jusqu’à l’ordination.

Accompagner l’évolution de la vocation d’une personne en vue d’un ministère demande beaucoup d’attention : aussi les membres de ce conseil seront des personnes expérimentées dans le discernement.
Cette évolution se joue en particulier selon trois plans distincts qu’il convient de bien discerner : le plan personnel, familial et social, où se jouent l’équilibre personnel du candidat, celui de son couple et de sa famille, l’impact de la démarche sur sa vie professionnelle et associative.

Le plan spirituel : il s’agit d’évaluer la maturation de l’intéressé, de l’interpellation initiale vers une vocation affirmée. Il faut vérifier les raisons profondes qui le poussent à poursuivre le cheminement.
Le plan ecclésial : le conseil doit prendre en compte aussi la manière dont le candidat se situe au sein de sa communauté et comment cette communauté le perçoit.

Le Conseil diocésain de discernement s’assure que le candidat et son épouse aient chacun un accompagnateur spirituel et qu’ils le rencontrent régulièrement. Il s’assure aussi que les retraites prévues dans les normes de formation ont été suivies.

Le conseil diocésain de discernement travaille à partir des dossiers fournis par le délégué diocésain au diaconat. A la vue de ces dossiers, il demande des compléments d’informations, des précisions. Il peut aussi décider d’interroger d’autres personnes connaissant le candidat. Il peut charger le délégué diocésain de vérifier certains points auprès du candidat. Il donne son avis quant à la poursuite du parcours.

Le conseil diocésain de discernement dans les étapes déterminantes

Quatre étapes dans le cheminement sont particulièrement importantes et le conseil a à émettre un avis.

  • L’entrée en formation après le temps de pré-discernement ( 1 à 2 ans).
  • L’admission officielle parmi les candidats au diaconat. Cette admission marque la fin du temps de discernement initial.
  • L’institution aux ministères de la Parole et de l’Acolytat. C’est à partir de cette étape que la candidature au diaconat devient publique.
  • L’appel à l’ordination : le conseil siège alors en “commission d’appel”. Lorsqu’il agit ainsi, ces membres doivent voter pour ou contre l’appel à l’ordination du candidat. Les résultats de ce vote sont transmis par le délégué diocésain à l’évêque, qui seul décide.

Le conseil diocésain de discernement est composé de personnes expérimentées représentant divers états de vie (prêtres, religieux ou religieuses, diacres, épouses de diacres, laïcs). Des membres du Comité Diocésain du diaconat peuvent également en faire partie. Le délégué et le responsable de la formation en sont membres. La liste de ce conseil est approuvée par l’évêque.

Remarque :
Pour la période de pré-discernement, un suivi spécifique est mis en place pour permettre un accompagnement particulier des personnes en discernement et de leur épouse. Lorsque les effectifs le permettent, on favorise la recherche en group. Cette tâche est confiée par le délégué diocésain à une équipe animatrice qui veille à la pédagogie et aux étapes de l’accompagnement.