30-31 janvier 2020 – session des délégués diocésains au diaconat

‘La place spécifique du diacre comme ministre ordonné dans la diaconie de l’Eglise’

La démarche que vous avez adoptée pour ces deux jours de formation me semble intéressante : notamment parce que vous vous intéressez dans le même mouvement à la diaconie de l’Église et au diaconat. Si l’on veut en effet percevoir ce qu’apporte le diaconat à l’Église, ce qu’il fait entendre de spécifique, on a tout intérêt à le penser en même temps que la diaconie de l’Église. Faute de quoi on risque de rapporter le diaconat à ce qu’il n’est pas et à faire du diacre, soit un prêtre en plus petit, soit un laïc super-militant.” C’est par ces mots que le père Etienne GRIEU a commencé son intervention et ils ont bien annoncé ce qui s’est vécu et partagé lors de cette session : un dialogue étroit entre le ministère du diacre et la diaconie de l’Eglise, celle-ci étant fondée dans la diaconie du Christ.

A posteriori, l’on peut même dire que les différents intervenants nous ont donné à entendre une polyphonie, tant se sont harmonisés les points de vue : théologique, liturgique et sacramentel, institutionnel, pastoral et de l’ordre du témoignage. De cette polyphonie, vous trouverez la trace sur ce site :

  • Ainsi que le diaporama présenté au fil de la session.

Plusieurs de ces interventions sont également disponibles sous forme de vidéos ;

ce sont celles de :

      • Gilles REBECHE

      • Francisco PETITE

      • Xavier BRUNIER

Même si le mot conclusion a parfois été employé, c’était à chaque fois pour dire qu’un chantier était ouvert : comment le diaconat peut-il être aujourd’hui signe au sein des ministères dans l’Eglise de leur orientation fondamentale, l’annonce du Fils de l’Homme venu pour servir, en commençant par le service des plus pauvres ?