La lettre de mission

La mission confiée au diacre par l’évêque répond à un besoin d’annonce de la Bonne Nouvelle et de proximité de l’Église auprès de personnes et dans des lieux où elle n’est pas ou peu présente : milieu professionnel, personnes en situation de précarités, pastorales diverses (famille, santé, handicaps…)

En France, dans la plupart des cas l’évêque définit la mission du diacre dans une « lettre de mission ». Celle-ci est en général préparée avec l’aide des responsables diocésains du diaconat et sur les suggestions de l’équipe d’accompagnement. Elle est remise à la fin de la célébration d’ordination.

« La lettre de mission, qui est confiée pour un temps déterminé, permet de définir le ministère confié, d’en préciser l’orientation, les modalités d’exercice et les instances ou les lieux de concertation nécessaires. On sera attentif à ce que les différentes composantes du ministère diaconal (parole, charité mais aussi sacrements et liturgie) voient, elles aussi leur modes d’exercice bien précisés. » (Assemblée des Évêques, Lourdes, 1996).

Comme pour chaque serviteur de l’Église, la mission d’un diacre doit être relue périodiquement pour mieux s’ajuster à son environnement, pour suivre les évolutions de sa vie familiale et professionnelle, à ces occasions, la lettre de mission peut être actualisée.

Pour quelques diacres, la mission inclut une charge ecclésiale déterminée (ex. : aumônier de prison, économe diocésain …), dans ce cas la lettre de mission est complétée par une lettre de nomination.

 

VOIR AUSSI :