Diacre, médecin au service des migrants

Francis Merckaert, diacre, médecin au service des migrantsL’engagement comme diacre, médecin au service des migrants, une source d’amour!

« En vérité, je vous le dis, toutes les fois que vous faites ces choses à l’un des plus petits de mes frères c’est à moi que vous l’avez faites » Matthieu 25, 40.

Mon engagement auprès des plus pauvres et en particulier vers ceux des pays en voie de développement, est un engagement de couple qui remonte au début de notre mariage.

Médecin, ordonné diacre en 1989 avec une mission spécifique vers le monde de la santé et l’ACI, j’ai exercé pendant plus de trente-cinq ans dans un milieu social privilégié. Un élément déterminant pour ma vie de foi, fut ma participation comme médecin dans le Centre d’hébergement de Sangatte.

 Une question m’a taraudé: Comment se fait-il que les échanges, les contacts, l’écoute de ces personnes au parcours douloureux, soit paradoxalement, source d’une joie profonde et d’espérance?

Une fois retraité j’ai souhaité poursuivre cette quête à la fois sur le plan intellectuel : ce fut l’occasion d’un mémoire de Théologie sur le thème : « Si l’étranger était chemin pour notre Salut» et  par mon engagement comme diacre, médecin au service des migrants au sein de l’association Médecin Solidarité Lille et  de l’ ABEJ, association qui prends en charge les personnes SDF. A travers le soin, les temps de relecture de celui-ci en équipe, par l’émerveillement devant la tendresse, la douceur et l’amour véhiculé par l’ensemble des équipes soignantes pour aider ces personnes exclues de la société, la présence de Dieu devient indéniable. L’amour partagé et provoqué par « ce pauvre » est source d’interpellation. Pourquoi un climat de joie bien réelle existe alors que la souffrance est présente? Son origine ne viendrait-il pas de l’Amour, l’autre nom de Dieu ?

Oui je crois profondément que le pauvre nous révèle Dieu, si nous savons à la manière du Christ écouter et discerner avec d’autres l’amour qu’il peut susciter.

Il peut devenir alors l’élan vital pour une communauté chrétienne, cet amour partagé engendrant une joie contagieuse et missionnaire.

Docteur Francis Merckaert

Diacre - Lourdes 2008 reseau st Laurent 3