Saint Etienne Harding (+1134)

Confesseur. Il était né en Angleterre et regagnait son pays après un voyage en Italie et en France. Passant par la Bourgogne, il rencontra sur sa route l’abbaye de Molesme. Il y entra et s’y fit moine. En 1098, il quitta Molesme, avec une vingtaine de moines, dont le futur saint Robert de Molesme, pour essaimer et fonder à 100 kilomètres de là un monastère plus austère. Ainsi naquit Cîteaux dont il devint le Père abbé. Il venait d’entrer dans cette charge quand saint Bernard et ses trente compagnons arrivèrent (1112). L’abbaye reprit vie et la réforme cistercienne ne tarda pas à se répandre dans toute l’Europe. Un de ses moines écrit de lui : « C’était un bel homme, toujours abordable et toujours de bonne humeur. »

En tant que moines, vous devez montrer que vous êtes de ces hommes qui ne mettent pas leur espoir dans les vanités passagères de ce monde, mais cherchent du fond du cœur Celui qui est l’Absolu : Dieu seul, le Dieu éternel qui est le Bien suprême.
(Paul VI aux abbés bénédictins – 1973)

Le saint du jour présenté aujourd'hui est l'un des saints choisi parmi ceux proposés par l'Église. Chaque jour, l'Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).

Nominis-fête des prénoms

Titre