Le diaconat aux origines

En grec, le mot « diakonos » signifie serviteur. Le diaconat remonte aux origines de l’Église.
Nous en trouvons des traces dans le Nouveau Testament.
Ces écrits des premiers temps de l’Église nous disent trois réalités du diaconat :

1. Le sens du service

Dans l’Évangile : avec la Personne même du Christ : «Je suis au milieu de vous comme celui qui sert » Lc 22,27

A travers ses actes : le geste du lavement des pieds : Jn 13,1-15
Par la Parole (Mat 25, 31-46) rappelant que ce que nous faisons aux plus petits de nos frères c’est au Seigneur que nous le faisons : « …j’avais faim, et vous m’avez donné à manger … »

Dans la 2ème Lettre de Paul à Timothée : l’assistance fraternelle aux prisonniers (2 Tm 1,18 et 4,11)

2. Le diaconat, un ministère dans l’Église

Au début de l’histoire de l’Église les responsabilités, les institutions, les organisations ne sont pas encore pleinement fixées. Dans les Actes des Apôtres et les Lettres de Paul apparaissent les Episcopes (futurs évêques) les Anciens (les presbytes) et les diacres.

Trois références peuvent être faites :

– Dans les Actes des Apôtres, il est question du «service quotidien» des veuves (Ac 6,1), du «service de la Parole» (Ac 6,4), du partage des biens (Ac 2,42-47 / 4,32-35).

– La 1ère Lettre de Paul à Timothée (3,8-16) insiste sur quelques qualités pour devenir diacre : un témoignage incontestable de la présence de diacres dans les premières Églises, mais qui ne dit rien sur leur fonction.

– Dans les Actes des Apôtres (6,1-9) : l’Institution des Sept ;

Très tôt, la tradition vit dans ce texte l’origine du diaconat. l’origine du diaconat.
Pourtant Saint Luc dans ce texte ne parle à aucun moment de diacres et le Concile fait silence sur ce texte. Par ailleurs, ces hommes institués n’exercent pas le service des tables mais … celui de la Parole !

3. L’attachement de l’évêque

Lorsque les communautés chrétiennes se développent dans les 2ers siècles, le binôme évêque – diacre s’affirme ; il en est fait mention dans 2 documents de cette période : la lettre de Clément de Rome à l’Eglise de Corinthe et la Didachè, recueil de textes fixant les traditions des 1ères communautés chrétiennes dans les domaines liturgique et pastoral. Evêques et diacres sont élus par la communauté et on leur impose les mains ; ils interviennent à la fois dans la liturgie et dans le service de la charité ; ils sont au service de la communauté, l’évêque ayant la responsabilité première.

Le diaconat dans l’Antiquité  Adalbert G. HAMMAN – 1990  Père Franciscain

Le diaconat aux origines   d’après : Le Diaconat tout simplement – Philippe Warnier – Editions de l’Atelier