Citad’elles, la revue de la prison des femmes de Rennes…

Citad elles n14Citad’elles, la revue de la prison des femmes de Rennes…
Cliquer ici pour accéder au n°14 de la revue Citad’elles

La prison des femmes de Rennes est la plus grande prison de femmes d’Europe avec des détenues en longues peines. Elles sont de grandes lectrices de la presse féminine, mais se sentent souvent exclues de la vision et du quotidien des femmes qui y sont présentées.

Le projet est né à l’initiative de Mme Botrel, salariée de la Ligue de l’Enseignement, médiatrice culturelle en milieu pénitentiaire. Elle avait eu l’occasion de travailler avec l’association Etablissements Bollec à la prison des hommes.

Voulant travailler sur le long terme, l’association Etablissements Bollec a trouvé intéressant que des détenues créent leur propre revue, en s’appuyant sur l’écriture et sur le dessin pour leur permettre de s’exprimer, de créer une dynamique de groupe et de se former en même temps. Elle fait intervenir différents professionnels, qu’elle renouvelle pour impulser des approches variées, d’où notamment en 2015 la recherche sur le reportage dessiné et en 2016 celle sur le portrait.
15 à 20 détenues travaillent en ateliers de 2h pour définir l’ensemble d’un exemplaire de la revue Citad’elles.
Elles sont confrontées à 40 pages blanches et décident de tout : contenu rédactionnel, illustrations, interviews à réaliser… et elles créent la totalité de la revue, encadrées par différents techniciens des Etablissements Bollec (un coordinateur artistique, une graphiste, une journaliste, une plasticienne, un illustrateur, et des artistes locaux qui interviennent bénévolement).
Différentes personnalités peuvent aussi être invitées à l’intérieur de la prison pour y être interviewées.
Il faut de 15 à 17 séances pour boucler une revue, et beaucoup d’heures en plus entre deux ateliers, tant pour les détenues que pour les intervenants (préparation, recherches, numérisation, etc).

Le projet Citad’elles permet aux détenues :

– de développer leurs compétences en écriture et en dessin,
– d’acquérir des savoir-faire, puisque le parti pris est de produire une revue de qualité professionnelle,
– de s’initier à la pratique de l’ordinateur et aux techniques d’interview,
– de s’éduquer à l’image,
– d’acquérir les savoir-être au sein d’un groupe et d’apprendre à travailler ensemble,
– de se valoriser,
– d’apprendre à prendre du recul et à argumenter solidement, sans revendiquer ou se laisser aller à la passion,
– d’être valorisées par l’accueil chaleureux qui est fait à leur travail,
– de rencontrer des intervenants entrés à l’intérieur de la prison pour être interviewés, ce qui brise le rythme carcéral.

La réalisation de la revue Citad’elles est de fait un véritable outil d’insertion indirect pour la vie après la prison grâce à la confiance en soi acquise par les participantes à la réalisation de la revue et les savoir-faire humains et techniques acquis,
L’expérience a profondément mobilisé les détenues et l’association veut profiter de cet enthousiasme pour pousser les rédactrices à aller plus loin dans leurs efforts, leur réflexion et leur technicité ; aussi pour que la rédaction se renouvelle et que de nouvelles personnes soient intégrées au groupe. ….

Cliquer ici pour accéder au n°14 de la revue Citad’elles

N’hésitez pas à consulter le nouveau site de Citad’elles.

Il est possible de contacter les porteurs du projet:
Association Les Etablissements Bollec
9/11, rue de Dinan
35000 RENNES
Tél. : 06 85 83 78 12
www.etablissementsbollec.com

 

Lavement de pieds - Le Pape François avec l'étole de diacre